© Dossiersmarine2 - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III - Documents
Témoignages Journal de bord de Victor Girardeau (3)
    … Suite 2 mars 1856 Le 31 à 1 h du matin on rentra les bonnettes - à 7 h du matin les vents de SE, on a mis la bonnette du grand perroquet - à 7 h ½ les vents de NO, faible brise, le cap en route au N-NE - à 10 h nous mîmes les bonnettes de hune et de perroquet, on borda les voiles goélette Le  1er Avril , à 6 h du matin on rentra les bonnettes, les vents de N - à 9 h on vira de bord, les vents de NE petite brise - à 4 h du soir nous virâmes de bord, les vents d'O - à 6 h nous mîmes les bonnettes de hune et de Perroquet - à 11 h ½ nous mîmes la bonnette basse, la route au N-NE. Le 2 avril à 4 h du matin, on rentra la bonnette basse, les vents de NO, le cap en route au N-NE - à 10 h les vents d'O, bonne brise, nous mîmes la bonnette basse, on cargua les voile goélette - à 5 h du soir l'amure de bonnette de hune et le blin du bout-dehors a cassé, le bout-dehors tomba, on a réparé le blin[13], on remis le bout-dehors on hissa les deux bonnettes, et la même brise - à 10 h l'écoute du petit cacatois cassa, on l'a réparé . Le 3 avril à 4 h ½ du matin, un grain est venu du N, les vents on changé, sont devenus vents debout, on rentra les bonnettes, du vent et de la pluie, on borda les voiles goélette - à 2 h on vira de bord, les vents d'E. - à 4 h du soir, les vents de N. cap (?), petite brise. Le 4 à 7 h les vents de N-NO, le cap au N.E. - à 3 h du soir- nous mîmes les bonnettes du petit hunier - à 5 h, l'on laissa arriver à E- '/4 NE,  nous mîmes la bonnette basse et la bonnette du grand hunier et les bonnettes de perroquet, on cargua les voiles goélette - à 7 h du soir les vents de N, on rentra les bonnettes de perroquet et la bonnette basse, on borda les voiles goélette, une grosse mer du N-O . Le 5 Avril à 6 h du matin, les vents de N-O - nous mîmes la bonnette basse et les bonnettes de perroquet - on cargue les voiles goélette - petite brise de N-O - la route à l'E-NE. Le 6 à 7 h du matin, on rentra les bonnettes à bâbord, les vents de S, cap à E-1/4 N.E. - à 9 h, nous mîmes les bonnettes de perroquet et la bonnette du petit hunier tribord - à 11 h, les vents de O, nous mîmes la bonnette basse à bâbord, on rentra la bonnette de perroquet à tribord, la mîmes à bâbord,  on cargua la grande voile et la brigantine.   LE JOURNAL S'ARRÊTE ICI ........ Notes [1] (îles Canaries) [2]  ancien nom de l'île de Hierro (Canaries). [3] affronter [4] abréviation pour septembre. On avait de même à cette époque 8bre pour octobre, 9bre pour novembre. [5] La benjamine : " sur un trois-mâts, voile à corne ressemblant à la brigantine du mât d'artimon, mais utilisée sur le grand-mât et le mât d'artimon - voile peu usitée et installée sur une corne, pour remplacer le foc d'artimon" (A. CLOUET – Dictionnaire technique maritime"). [6] Voile à corne (A. CLOUET) [7] Le petit hunier [8] petit village au nord d'Injellee sur la rive droite de l'embouchure du fleuve Hoogly (Bengale). [9] ancien quartier à l'entrée de Calcutta à côté de l'arsenal. [10] île sur la rive gauche de l'embouchure de l'Hoogly. [11] contre-cacatois. [12] Le Havre de Grâce est l'ancien nom du Havre. [13] collier en acier en bout d'espar permettant de recevoir un autre espar amovible en prolongement du premier (A. CLOUET, Dictionnaire technique de Marine). [14] Jean Randier – les grand voiliers français – CELIV, page 172.